Evaltonbiz

Les modes de projection

Avant Propos

Si vous avez chargé des éléments financiers pour une entreprise, le moteur de calcul d’EVALTONBIZ se sert de ces états comme point de départ de la projection. Il peut également s’en servir (ou non) pour la projection des années suivantes.

Il faut alors se demander si les états financiers passés sont pertinents pour projeter l’avenir. Autrement dit, est ce que l’année précédente sera représentative des suivantes ? Y a t’il une rupture ou une continuité dans l’activité de l’entreprise ?

Selon la réponse à cette question vous serez en mesure de choisir le mode de projection. Nous allons voir ici plus en détail ce que cela implique.

Le mode de projection

Depuis le menu PARAMÈTRES DE CALCUL disponible à l’étape Prévisionnel, vous pouvez modifier le mode de projection.

parametres-de-calcul

Ce bloc vous permet de choisir votre mode de projection, c’est-à-dire, la manière dont l’antériorité financière est prise en compte.

Mode continuité

En mode continuité, les éléments correspondant à l’activité de l’année de référence sélectionnée (provenant des éléments financiers) sont reconduits sur l’horizon de projection. Autrement dit, les revenus et charges de l’année de référence sont répétés sur chaque année du prévisionnel.

Les actifs et passifs au bilan à la clôture de l’année de référence, tels que les fonds propres, les dettes financières et les investissements sont conservés, avec leur éventuel amortissement.

Le mode continuité permet ainsi d’établir instantanément une prévision de trésorerie et de compte de résultat, en faisant l’hypothèse que les années futures ressemblent au dernier exercice clos.

Les hypothèses du projet, notamment de revenus et de charges, viennent s’ajouter aux éléments reconduits dans le temps. Dans ce cas, vous utilisez les hypothèses prévisionnelles pour indiquer ce qui a varié (à la hausse ou à la baisse) par rapport à l’année de référence.

modification mode de projection

Mode rupture

En mode rupture, la différence essentielle porte sur les revenus et charges de l’année de référence, qui ne sont pas reconduits automatiquement.

La projection de compte de résultat futur de l’entreprise repose alors entièrement sur les hypothèses du projet, de revenus, et de charges.

Les actifs et passifs au bilan à la clôture de l’année de référence sont quant à eux conservés, avec leur éventuel amortissement.

Le mode rupture s’avère utile lorsque le dernier exercice clos n’est pas représentatif de l’activité prévisionnelle, et qu’il est préférable de saisir les hypothèses d’exploitation prévisionnelle en partant de 0.

NOTE : Ce mode n’est disponible que si vous avez chargé des éléments financiers au préalable.

NOTE : ce paramètre est lié à la version du projet. Autrement dit, si vous avez plusieurs versions de projet vous pouvez leur affecter un paramétrage spécifique à chacun.

Paramètres avancés

Une fois le mode de projection adéquat sélectionné, vous pouvez également agir sur 2 paramètres avancés, au moyen du menu suivant :

 

 

Réinvestissement automatique

Lorsque le mode continuité est sélectionné, en cohérence avec la continuité d’exploitation, le niveau des investissements est automatiquement maintenu par défaut : l’amortissement des immobilisations est compensé par un montant égal de ré-investissement pour représenter un maintien à niveau de l’outil de production. Vous pouvez le constater par le montant des immobilisation nettes au bilan qui reste constant sur l’horizon de projection.

Vous avez la possibilité de désactiver ce réinvestissement automatique, auquel cas les immobilisations s’amortissent sans réinvestissement.

Lorsque le mode rupture est sélectionné, par défaut aucun réinvestissement automatique n’est appliqué, et vous pouvez ici choisir de l’activer.

Reconduction des indicateurs opérationnels historiques

Vous pouvez choisir d’utiliser, ou non, les valeurs de délais de paiement et de taux de marge historiques calculés sur l’année de référence sélectionnée, comme valeurs par défaut de vos hypothèses prévisionnelles.

Lorsque le mode continuité est sélectionné, par défaut les valeurs historiques sont maintenues.

A l’inverse, lorsque le mode rupture est sélectionné, par défaut les délais de paiement et taux de marge sont par défaut remis à zéro.

Dans tous les cas, vous gardez la possibilité de définir les valeurs de délai de paiement et de taux de marge au niveau de chaque hypothèse concernée.

Précédent Gérer vos versions de prévisionnel
Suivant Modifier l’horizon de projection
Table de matières